mknews

mercredi 14
novembre 2018

  

5958 News

1630 Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » e-commerce
 
Publié le 29/04/2014

e-commerce

Usages et besoins des utilisateurs de messageries électroniques

Partie 1 : Les différents outils de communication

I. L’email : le roi des échanges électroniques B2B

N’en doutons pas, en 2014 l’email n’est pas mort et reste l’un des vecteurs de communication électronique les plus utilisés. Ainsi, chaque année, des croissances importantes du nombre d’ouverture de boîtes ou d’utilisateurs sont enregistrées. Par exemple, en 2013, l’on compte plus de 3,9 milliards de comptes mails et il est estimé qu’en 2017, ils seront plus de 4,9 milliards. Plus marquant en entreprise, 78 % des échanges sont réalisés par mail (source infographie livre blanc Alinto réalisée à partir des données de l’étude Radicati, « Email Market, 2013-2017 », arobase.org, planetoscope.com).

Les « must-have » de l’email

1. L’archivage
Premier moyen de communication utilisé dans un contexte B2B, il transmet une quantité importante d’informations. Les messages électroniques ont, comme tout autre document présent dans l’entreprise, une valeur juridique. Il est plus qu’important d’en garder une trace et c’est dans ce contexte que l’archivage des emails joue un rôle primordial. En 2010, moins de 10 % des entreprises françaises disposaient d’un système d’archivage. Pourtant ces documents peuvent être d’une grande utilité en cas de litige. En effet l’article 1316-1 du Code civil énonce que « l’écrit sous forme électronique est admis en preuve au même titre que l’écrit sur support papier, sous réserve que puisse être dûment identifiée la personne dont il émane et qu’il soit établi et conservé dans des conditions de nature à en garantir l’intégrité ».

2. Les outils collaboratifs
Ils regroupent l’usage partagé d’agendas, de contacts, de fichiers ou encore d’un service de messagerie instantanée. Leur utilisation est entrée dans les habitudes des entreprises, car ils sont très pratiques. Ils représentent un gain de temps précieux notamment dans la disponibilité des ressources internes à l’entreprise. Il n’est donc pas étonnant que leur utilisation ait fait un bond dans nos statistiques. En 2012, 62 % des sondés étaient équipés de ces outils. Cette année, 80,26 % des répondants ont confirmé disposer d’une messagerie collaborative. Nous pouvons ainsi noter une augmentation significative de 18 points. Ils se positionnent comme les « must have » d’une messagerie.

II. Les « add on » de l’email
Productivité : le mot d’ordre des entreprises. Alors, pas question de perdre du temps à trier les emails importants de ceux qui sont secondaires. En 2012, 26 % des collaborateurs en entreprise passaient plus d’une heure par jour à traiter leurs emails quand 59 % des salariés recevaient plus de 20 mails par jour. Le temps de traitement d’un mail est évalué à trois minutes plus une minute pour retourner à sa tâche. Les managers sont 70 % à ressentir cette surcharge informationnelle qui nuit à leur activité. Au vu de ces chiffres, les solutions de gestion des emails sont de plus en plus utilisées en entreprise. Avec ces outils, les emails peuvent être classés par ordre d’importance en fonction du contenu ou de l’émetteur.


 

Toutes les news

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce