mknews

samedi 19
août 2017

  
3518 News
1287Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » e-commerce
 
Publié le 23/03/2016

e-commerce

E-commerce One to One 2016 : VIAPOST analyse la logistique du commerce à horizon 2020

Spécialiste de la logistique du commerce connecté et du transport, Viapost renouvelle sa participation à E-commerce One to One, sous le signe de l’excellence client pour cette 6e édition. Une excellence qui s’appuie plus que jamais sur une EXCELLENCE LOGISTIQUE selon Viapost, filiale du Groupe La Poste, qui vient d’analyser les mutations du e-commerce dans une étude.

A nouveaux parcours clients, nouvelles tendances logistiques

Selon l’étude menée par Viapost en décembre 2015 avec le cabinet Copilot Partners :

• Les achats en ligne de biens devraient dépasser 50 milliards d’euros* à l’horizon 2020 en France soit plus de 10%* de la valeur des achats du commerce de détail (contre 6,9% en 2015).
• Le commerce se réinvente autour de nouveaux parcours clients et notamment du web to store(1). Le click and collect(2) pourrait ainsi représenter 22% des commandes web à l’horizon 2020.
• Les stratégies des retailers s’affinent autour d’un atout majeur : leurs réseaux de magasins physiques.
• Face aux mutations du commerce, la progression de la logistique BtoC - portée par les stratégies cross canal - va dynamiser d’ici 2020 le marché des prestations logistiques dans le secteur du commerce : le taux d’externalisation pourrait passer à 25% en 2020* (contre 19% en 2014).
Les nouveaux parcours clients cross-canal impactent fortement les activités de logistique et transport qui voient émerger 5 tendances clés :

1) Les points d’expédition se multiplient et font du 1er kilomètre un enjeu majeur
ou comment arbitrer entre le nombre croissant de points d’expédition pour faire partir les commandes des stocks en entrepôt, mais aussi des stocks en magasins… et comment mutualiser ces flux croissants de transport.
2) Le magasin revient au cœur des dispositifs de commerce
où il sera de plus en plus utilisé comme mini hub logistique, pour répondre au besoin de rapprocher les stocks des clients finaux afin de diminuer les délais de livraison.
3) Le dernier mètre est un vecteur de différenciation pour la fidélisation client,
avec le concept de ‘click to possession’ (le délai qui sépare la commande en ligne de la prise en main effective par le client),
4) Le parcours d’achat du consommateur final dicte le processus logistique,
qui s’adapte à la multiplicité accrue des lieux de livraison (domicile, points relais, bureau, consignes…).
5) L’optimisation logistique est une composante indissociable du business model du e-commerce.


 

Toutes les news


 

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce