mknews

vendredi 23
juin 2017

  
3178 News
1230Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » e-commerce
 
Publié le 31/03/2017

e-commerce

Les do’s and don’t pour la mise en place d’un eSourcing

Un SI Achats est un outil qui engage l’entreprise bien au-delà de la direction achats car il implique tous les collaborateurs concernés par le processus achats facturation. Un projet de mise en œuvre d’un SI achats est avant tout une transformation humaine au cœur de l’organisation et une modification de l’exercice de son métier.

De fait, les clés de succès d’un projet relèvent surtout de facteurs humains, plus que de facteurs purement technologiques. Préparer, conduire et faire fructifier un tel projet nécessite de connaître les bonnes pratiques et les écueils à éviter.

En amont de la consultation

Adopter une vision « user-centric »


Il faudra donc s’attacher à identifier les freins (peur du changement, manque de motivation) et les facteurs d’engagement des collaborateurs (intérêt pour le digital, besoin de rationalisation des pratiques, envie de progrès et de formation). Premier facteur de succès, cette phase va conditionner le taux d’adhésion à la future solution à terme.
Identifiez un « sponsor » du projet en phase amont, dont le rôle sera de favoriser une dynamique de groupe positive. Il permettra aussi de lever les freins, de clarifier les questionnements dès le départ, et bien sûr, de conforter l’envie. Placer l’utilisateur au centre de la démarche est la première clé de réussite.

Identifier les étapes du processus achat

Après avoir engagé les utilisateurs, l’entreprise doit identifier les processus métier existants, les procédures achats, et ainsi évaluer la maturité de son organisation achats. Partir des processus métier existants va driver la rédaction du cahier des charges. C’est également l’occasion d’en profiter pour définir des processus cibles, tout en restant réaliste. Les utilisateurs seront idéalement impliqués dans la relecture du cahier des charges, toujours dans un esprit d’adhésion maximal et dans le souci de disposer d’une solution pertinente, qui puisse évoluer selon les processus cibles. Cette phase d’identification est très importante, car elle garantit une « boîte à outils » parfaitement dimensionnée aux pratiques et usages en cours dans l’entreprise.

Cette étape est également l’occasion de prévoir le timing de déploiement de la solution : on peut prévoir un déploiement progressif et adapté à la maturité des utilisateurs, pour une adoption fluide et une limitation des éventuels points de blocages techniques. Plutôt qu’un projet « Big Bang », anxiogène et plus risqué, il vaut mieux concevoir la mise en place de la solution par petits déploiements de blocs ou modules successifs.

Identifier les sources de création de valeur

La mise en place d’une solution eSourcing doit créer de la valeur pour les achats et pour l’organisation. Les achats sont en effet aujourd’hui au cœur de la création de valeur pour l’entreprise, en ce sens qu’ils doivent apporter de l’innovation, optimiser le TCO, limiter le risque dans la relation fournisseur... Votre cahier des charges doit tenir compte de ces sources de valeur ajoutée. Cela participe pleinement au futur retour sur investissement.


 

Toutes les news


 

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce