mknews

jeudi 15
avril 2021

  

6564 News

1669 Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » e-commerce
 
Publié le 08/04/2020

e-commerce

Créer sa propre marketplace, un projet à ne pas prendre à la légère !

Jordan Graison, Head of global Sales, Limonetik Face au succès d’Amazon, Uber, Airbnb ou encore Deliveroo, beaucoup d’entreprises souhaitent aujourd’hui créer leur propre marketplace dotée d’une plateforme de moyens de paiement. Un modèle séduisant mais coûteux, lourd à mettre en place et risqué.

En route vers le modèle marketplace

Les marketplaces sont issues de l’économie dites de plateforme. Il s’agit d’une nouvelle forme de commerce apparue il y a une bonne vingtaine d’années pour les plus anciennes, un peu après l’explosion d’Internet. Amazon, l’une des plus célèbres, a par exemple été créée en 1994. La marque a bâti un empire, tout comme AliBaba, née un peu après en 1999. Ces dernières années, certaines d’entre elles ont intégré une plateforme de paiement pour simplifier leur gestion des flux. Cela a été le cas d’AliBaba avec Alipay ou eBay avec la création en 1998 de PayPal. Leur objectif était de protéger chaque partie prenante de tout litige, qu’il s’agisse du vendeur qui doit être certain d’être payé, ou de l’acheteur qui doit être assuré que le produit qu’il achète est bien celui qu’il a choisi sur la plateforme. Enfin, les années 2010 ont vu déferler Airbnb, Uber et Deliveroo (notamment) dont le business model s’appuie désormais sur une plateforme entièrement dédiée à un secteur d’activité particulier.

En quoi les marketplaces créent-elles des opportunités ?

L’émergence des marketplaces est une tendance de fond stimulée par une demande croissante des acheteurs séduits par toujours plus de choix en un seul et même lieu et à des prix compétitifs. Leur modèle évolue également beaucoup, passant d’une relation BtoC à des échanges BtoB pour simplifier les tâches du service achat d’une entreprise. Dans ce contexte, créer sa propre marketplace permet de proposer davantage de produits ou de services tout en réduisant les coûts, les stocks et les flux. Rappelons qu’en 2024, 70% des transactions seront effectuées via une marketplace (en BtoC) d’après iBe TSE !
En matière d’opportunités, l’entreprise qui parvient à basculer vers un modèle de marketplace efficace peut espérer fidéliser un plus grand nombre d’acheteurs souhaitant maximiser la simplicité de leur parcours d’achat ; que ce soit en termes de recherche de produits, de transaction et de livraison. Le modèle marketplace permettant d’enrôler de nombreux marchands, conduisant à un élargissement des offres, cela entraine une plus grande satisfaction des clients, plus de transactions et donc plus d’encaissements. Enfin, le modèle marketplace permet à l’entreprise de prendre son envol à l’international. Oui mais attention à ne pas voir trop grand dès le départ !
Que faut-il avoir à l’esprit avant de se lancer dans la création de sa propre marketplace ?

Créer sa place de marché répond à plusieurs défis, et ils sont de taille ! Le premier porte sur la gestion du paiement ; celui-ci doit être le plus fiable possible. L’encaissement des transactions exige de se conformer à de nombreuses règles qui s’appuient sur l’obligation d’auditer les vendeurs. Quand on perçoit de l’argent, on doit s’assurer de respecter les règles en vigueur dans chaque pays. Or ce volet réglementaire est plus ou moins restrictif en fonction des zones géographiques. Par exemple, en Europe, il est obligatoire d’obtenir un agrément d’une banque centrale dans l’un des pays de l’union européenne. Ceci est complexe surtout quand on accueille de plus en plus de vendeurs sur sa plateforme. Parallèlement, la multiplication des acheteurs pose de nombreux problèmes comme la gestion des moyens de paiement – très différents selon les pays – et le risque de fraude.


 

Toutes les news

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce