mknews

dimanche 21
avril 2019

  

6518 News

1655 Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » e-commerce
 
Publié le

e-commerce

Certified Senders Alliance-CSA Summit 2019 Cologne 10-12 avril

Le marketing par courrier électronique se nourrit de normes et de technologies inspirantes La clé du succès : De la standardisation à l'individualisation- Experts au CSA Summit 2019

Les morts vivent plus longtemps. Environ 35 ans après sa création en Allemagne et malgré l'avis de nombreux experts auto-proclamés, le courrier électronique est plus vivant que jamais – mais il n’est toutefois pas toujours à la lueur d'un soleil radieux. Les e-mails de spam et de phishing dans la boîte aux lettres électronique posent souvent des problèmes aux destinataires et nuisent non seulement à la réputation de l'e-mail, mais également à l'expéditeur. De plus, les courriels sont considérés comme « modernes » et devraient répondre aux attentes individuelles des consommateurs. Des réglementations juridiques, telles que le règlement général de l'Union européenne sur la protection des données, entré en vigueur en 2018, déterminent très précisément qui peut envoyer un courrier électronique à qui et à quelle occasion. Toutefois son application n'est pas si facile, comme le prouve le flot quotidien de spams. Les spécialistes du marketing par courrier électronique, les fournisseurs de services Internet et les fournisseurs de services de messagerie collaborent depuis des années pour faire de la messagerie électronique un outil de marketing de meilleure qualité et plus fiable. Le mot clé : « autorégulation ». Des experts du monde entier discuteront de la façon dont cela peut fonctionner et des spécifications techniques existant sous la devise « E-Mail - Just For You » lors du sommet de la CSA du 10 au 12 avril 2019 à Cologne. « D'un point de vue technique, n'importe qui peut envoyer des courriels à sa guise », explique Julia Janßen-Holldiek, directrice de la Certified Senders Alliance (CSA). Les courriers électroniques sont créés rapidement et sont surtout gratuits. Cela en fait l'outil de marketing idéal. Malheureusement, comme déjà mentionné, le courrier électronique et ses expéditeurs ne bénéficient pas de la meilleure réputation partout. Une des raisons est que les destinataires trouvent à plusieurs reprises dans leur boîte aux lettres des courriels qu’ils ne veulent pas recevoir et dont le contenu ne les intéresse pas. Cependant, étant donné que le respect de la loi applicable n’est pas important pour certains et que la poursuite de chaque affaire est irréaliste, il faut compter sur l’autorégulation. Les fournisseurs de services email constituent une part importante de cette autorégulation. Avant même que l’utilisateur ne lisent ses emails, les fournisseurs de boîtes de courrier ont défini des filtres pour garantir que les destinataires ne reçoivent que le courrier qu'ils souhaitent. De plus, certaines normes techniques doivent être respectées pour que leur courrier puisse passer à travers ces filtres. La définition de ces normes fera l’objet d’un atelier séparé au Sommet de la CSA. Bien entendu, les fournisseurs sont eux-mêmes particulièrement intéressés à faire en sorte que ces normes soient respectées et que l'expérience utilisateur du destinataire du courrier soit la plus positive possible. Pour cette raison, ils collaborent également avec les expéditeurs pour améliorer l'expérience client des destinataires du courrier et les protéger contre les événements désagréables dans leur boîte aux lettres. Ces points seront également abordés lors du Sommet, donnant un aperçu de ce à quoi ressembleront les courriels dans l’avenir. Les nouvelles technologies devraient permettre une expérience client collant à ses inspirations et non pas un classique marketing ennuyeux ne correspond pas aux attentes des utilisateurs.


 

Toutes les news

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce