mknews

dimanche 8
décembre 2019

  

5948 News

1645 Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » médias
 
Publié le 01/12/2019

médias

Traackr analyse les stratégies d’influence des marques de beauté

Traackr, la plateforme leader du marketing d’influence, a dévoilé son rapport « State of Influence Beauté 2019 », qui examine les stratégies du marketing d’influence les plus performantes dans le secteur de la beauté.

« State of Influence Beauté 2019 » a pour but d’informer les décisionnaires de marketing sur les tendances du marketing d’influence, et de les informer sur les meilleures pratiques à adopter. Du fait de l’évolution rapide du marketing d’influence, et de sa pratique devenue plus compétitive, il est fondamental de comprendre et de suivre les évolutions de ce secteur.

Ce rapport analyse, d’août 2018 à juillet 2019, les stratégies de 122 marques de maquillage, de soins de la peau et capillaires, en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Les stratégies des marques telles que La Mer, Caudalie, L’Oréal Paris Fenty ou Benefits y ont été analysées en détail.

Cette étude pointe de nombreuses différences entre les marches dues à la maturité et l’impact du marketing d’influence propre à chaque pays. Par exemple, en France et au Royaume-Uni, les influenceurs dits “VIP”, c’est à dire avec une audience de plus de 5 millions de followers, sont moins nombreux et ont moins d’impact qu’aux Etats-Unis. Les influenceurs dans le domaine des soins de la peau aux Etats-Unis sont en général des micros ou nano-influenceurs, ce qui n’est pas le cas en France et au Royaume Uni.

Ce rapport démontre aussi que le développement durable est un sujet clef pour les influenceurs. Une analyse de plus de 30.000 influenceurs beauté et mode montre une augmentation de l’hashtag #wastefulpackaging de 100% d’année en année. Le mécontentement en lien avec la surabondance de produits de beauté s’exprime aussi chez les influenceurs par une augmentation de 86% de mention autour du besoin de désencombrement.

En France, l’exemple le plus connu est celui de EnjoyPhoenix qui, en début d’année, a demandé aux marques de ne plus lui envoyer de produits de beauté dans le but de limiter le gaspillage.


 

Toutes les news

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce