mknews

jeudi 21
janvier 2021

  

6528 News

1667 Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » marques
 
Publié le 26/09/2014

marques

« Le marketing de l’adaptation, le bricolage de la pensée »

A l’occasion de la sortie de son nouveau livre, Michel Hebert, Président du cabinet de conseil No-Logic Consulting fondateur du groupe de communication Jump France, présente les résultats d’une étude, réalisée en partenariat avec Limelight, sur les entreprises face à l’adaptation. Entre prises de conscience, nouveaux comportements et réticences, une seule conclusion s’impose : l’adaptation de nos

Deux décennies d’immobilisme : le livre de Michel Hebert commence par un billet d’humeur :
« Qu’a t-on fait depuis 20 ans ? Rien»
A l’encontre des conventions établies, Michel Hebert revient sur ce qui devait être accompli depuis 20 ans pour changer notre façon de penser et l’adapter à un monde en perpétuelle évolution, la réponse est simple : rien !.
Les règles du jeu ont changé mais le cadre de pensée est restée le même. Nous ne sommes pas sortis du cadre. Nous continuons à suivre les mêmes méthodologies en s’imaginant que le monde est linéaire, et qu’il reviendra comme avant, alors qu’il est désormais dans la discontinuité totale. Depuis 20 ans, on dit que les prévisions sont fausses (Edgar Morin), qu’a t-on fait pour les remplacer ? rien. Que valent-elles donc ? rien! Et si les prévisions sont fausses, que valent alors nos business plan à 5 ans ? rien ! Nous sommes noyés de façon consciente ou inconsciente dans le conformisme. Nous savons que nous devons changer, nous savons que le monde n’a plus rien à voir avec celui d’hier et qu’il faut changer pour nous adapter…

Le bricolage de la pensée nous éloigne du conformisme.
Ceux qui refuseront de changer « les cadres de pensées », comme le fait le bricoleur, pour être de plus en plus imaginatifs, dans la façon de réagir face à l’imprévu, face aux concurrents vivaces, face aux changements de société pour trouver des solutions, pour dominer les turbulences auxquelles notre économie est soumise, seront engloutis.
Tout le monde est d’accord pour dire que nous changeons de société, qu’attendons-nous pour changer nous-mêmes ? En fait, attendons-nous sans doute de trouver des méthodes cartésiennes et déductives, parce que le « conformisme » nous a éduqué à travailler de cette façon pour changer. Comme beaucoup refusent de regarder la vérité en face, on continue à appliquer ce que nous avons appris dans les écoles il y a 20 ans, 30 ans, 40 ans……


 

Toutes les news

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce