mknews

dimanche 19
novembre 2017

  

4144 News

1329 Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » marques
 
Publié le 11/04/2017

marques

GREENERWAVE, la solution pour augmenter la fluidité du trafic mobile

La start-up niçoise a développé une technologie innovante qui révolutionne l’industrie des télécommunications. Sa spécificité ? Recycler et amplifier de façon passive la réception des ondes Wi-Fi dans les bâtiments pour une couverture optimale préservée en très haut-débit. Une solution mobile intelligente qui intéresse les acteurs majeurs des marchés du numérique, de l’Internet des Objets (IOT),

Nouvel enjeu en mobilité : un accès en très haut-débit stable, partout et en permanence

La consommation de médias en hausse constante (streaming, vidéos à 360°, réalité virtuelle et augmentée) impose aux opérateurs d’améliorer la vitesse des réseaux et de s’adapter en permanence à la gestion des différents débits. Ce qui induit une surcharge des réseaux accrue en milieu urbain ainsi qu’une forte consommation énergétique. Autre problématique: un peu partout au sein des habitations, des entreprises, des magasins, et des bâtiments, les cloisons et le mobilier opèrent aujourd’hui comme de véritables « murs » à ondes, lesquels, associés à la multiplication des débits provenant des réseaux voire des objets connectés, génèrent téléchargements trop longs, faiblesse du signal ou coupures des conversations téléphoniques. D’où une forte demande actuelle d’amplificateurs du signal pour éviter les angles morts du routeur.

Inconvénients, la plupart des dispositifs proposés (répéteurs,femtocells) tout en surchargeant davantage divers environnements en ondes électromagnétiques, n’offrent actuellement qu’une performance localisée et ne sont pas toujours adaptés aux différentes normes des signaux émis par le routeur. Ils ne résolvent ni la question des performances et de la vitesse des connexions internet, ni celle de la surcharge du réseau. De même, la technologie MIMO (Multiple-Input, Multiple-Output) présente au sein du réseau 4G actuel et qui consiste à démultiplier entrées, sorties et petites antennes-relais pour renforcer le signal et réduire les interférences trouve ses limites, notamment en terme de compacité des terminaux d’émission et de réception. Dans la ville intelligente de demain au sein de laquelle des millions de capteurs seront interconnectés, des infrastructures aux transports, ces technologies ne seront plus très vite adaptées aux futurs usages. Quid enfin pour l’usager de l’impact sur sa santé d’une augmentation pléthorique des flux d’ondes électromagnétiques dans son environnement quotidien. Si le débat reste entier, faute de données précises et de recul suffisant, les premiers rapports établis depuis une dizaine d’années par les institutions de veille sanitaire sous l’égide de l’OMS, notamment chez les enfants, invitent par précaution à une réduction et à un éloignement des ondes électromagnétiques, sources potentielles de nocivité psychologique et physiologique.


 

 

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce