mknews

samedi 18
novembre 2017

  

4144 News

1329 Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » marques
 
Publié le 07/11/2017

marques

MEDADOM cherche à soigner les urgences hospitalières

MEDADOM, l'application des médecins connectés, cherche à désengorger les urgences hospitalières

Le Sénat a publié un rapport d'information fait au nom de la commission des affaires sociales: «Les urgences hospitalières, miroir des dysfonctionnements de notre système de santé ». La technologie et plus particulièrement les applications ont modifié pour le bonheur de tous l'ensemble des secteurs d'activité. MEDADOM, application des médecins géolocalisés, propose une solution plus accessible pour les patients et les médecins.
Le médecine historique à contre courant :
Jusqu'à présent, la santé est restée très en retrait de modifications fonctionnelles par le secteur privé. Pourtant, les besoins en consultation sont élevés. Les Français renoncent souvent à se faire soigner faute de trouver un médecin disponible. Dans les cas où les maux sont trop importants, nous avons tendance à nous tourner vers les urgences hospitalières.
Avec les restrictions budgétaires et la réduction continue du personnel, les salles d'attentes se remplissent au détriment de l’accessibilité aux soins en circuit court.

Des soins inadaptés au fonctionnement hospitalier :
Les hôpitaux sont prévus pour traiter trois types d'urgences : Les réelles, les moyennes et le circuit court. Dans les deux premiers cas, les services concernés sont performants et réactifs. Les circuits courts correspondent à une consultation auprès d'un médecin généraliste. Cette part des urgences s'engorge considérablement et ne tient que par la bienveillance et le courage des équipes médicales.
Cependant, à l'image des mouvements sociaux qui touchent le secteur hospitalier, ces soins sont en péril. Dans le sens du rapport édité par le Sénat, il s'agit d'un des enjeux majeurs du gouvernement.


Le paradoxe du parcours de santé et de la médecine de ville :
Si d'un côté les patients peinent à accéder à une consultation, de l'autre, les médecins sont de plus en plus réticents à s'installer et donc à exercer leur activité. Les problématiques rencontrées sont, selon eux, trop nombreuses et les coûts pour s'installer trop élevés. C'est ainsi que 25% des jeunes « thésés » renoncent à s'inscrire auprès de l'ordre des médecins, et donc, à la pratique de la médecine.
Dans un secteur pour lequel prévaut la santé des malades, les difficultés rencontrées par les jeunes médecins les découragent avant même d'exercer.
La mission de MEDADOM est de chercher à répondre à chacune de ces problématiques avec un double engagement : l'un pour les patients, l'autre pour les médecins.

Modernité - flexibilité :
L'essor de la technologie a rendu les individus plus exigeants, plus pressés. Avec un smartphone, tout est à portée de main en quelques instants. Paradoxalement, il est de plus en plus difficile de trouver un professionnel pour ce que l'on a de plus cher, la santé.
L'offre de MEDADOM se veut sur-mesure. L'application a tout mis en œuvre pour proposer un parcours de soins fluides et personnalisé.
Les médecins ont agréé à une charte de conformité engageante pour proposer des consultations de qualité auprès des patients.
Si d'un côté les utilisateurs, les consommateurs exigent de plus en plus de flexibilité, les médecins ont les mêmes attentes. Si aujourd'hui la médecine de ville peine à répondre aux attentes c'est aussi relatif à un manque de professionnels. C'est pour cela que MEDADOM a pensé son offre B2B pour les praticiens.
Avec MEDADOM, il n'y a ni frais d'installation, ni pourcentage sur les actes. Les médecins sont libres d'exercer à leur rythme dans la limite des accords consentis.
L'offre de MEDADOM est attractive et a déjà conquis plusieurs dizaines de médecins sur Paris et la première couronne pour plus d'un millier de consultations depuis la création de la startup.

Station F – HEC – Les coulisses de l'innovation :
« Nous avons rejoint la Station F aux côtés d'HEC depuis la création du campus. Nous avons accès à des ateliers avec d'autres stratupeurs comme nous. L’expérience est unique chaque jour ; c'est une vraie opportunité. Nous échangeons entre nous et avec des mentors, chacun partage son expérience ouvertement, des réussites jusqu'aux échecs. »
Alexandre Bellage, CMO de MEDADOM

Le 6 novembre 2017, MEDADOM a participé à un pitch lors du meeting « iINSURECTION » proposé par April Technologie à Lyon.


 

 

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce