mknews

samedi 16
décembre 2017

  

4376 News

1350 Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » marques
 
Publié le 27/11/2017

marques

Le jeu vidéo peut-il nous aider à mieux Manger, en famille

Du 24 au 26 Novembre, fêtons les journées mondiales du jeu vidéo ! Parce que tout le monde est concerné…

C’est confirmé, Il n'y a pas d'âge pour jouer aux jeux vidéo ! C’est ce que confirme un sondage réalisé par l'institut Odoxa : 63% des Français sont accros aux jeux vidéo.
Et, si on utilisait les jeux vidéos à des fins utiles ? On observe l’émergence de « jeux sérieux », ou « serious games », dans des secteurs tels que la santé, l’éducation ou même l’entreprise montre tout le potentiel du jeu (vidéo ou non) appliqué à des problématiques plus sérieuses telles que l’apprentissage de l’équilibre alimentaire.

Pour changer nos comportements alimentaires, pourquoi ne pourrait-on pas JOUER avec la nourriture ?

C’est ce que propose KOAM : la 1ère plateforme ludique et digitale pour apprendre KOA’Manger tout en s’amusant !
Accessibles gratuitement sur ordinateurs, tablettes et smartphones, ces jeux éducatifs, à la fois sérieux mais pas ennuyeux, ont été imaginés pour tous les âges :
• Pour les enfants : 4 « Casual Games » (Picnikoam, Koamarket, Koamchef, Koamquiz).
• Pour les adolescents : un « Serious Game », Les aventures de Koam
• Et pour les plus grands, l’application mobile KoamCoach, véritable coach de l’équilibre nutritionnel au quotidien

Un projet qui prend tout son sens lorsque l’on sait que la consommation de fruits et légumes atteint son plus bas niveau depuis 2007, et un quart des élèves, âgés de 8 à 12 ans, ne sait pas identifier une courgette, un poireau, une betterave… Et 25% des enfants ignorent que les frites sont faites avec de la pomme de terre !

Derrière KOAM, un équipe de spécialistes et un comité d’experts scientifiques pluridisciplinaires (jeu, du digital, enfance) et d'un doctorant en théories comportementales qui va mesurer l’impact du projet sur les changements de comportements alimentaires dans le temps.

Une approche pédagogique et disruptive confortée par certains points des recommandations faites par le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) qui vient d’actualiser ses repères nutritionnels pour le futur Plan National Nutrition Santé (PNNS) 2017-2021.


 

Toutes les news





Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce