mknews

mardi 22
mai 2018

  

5162 News

1385 Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » marques
 
Publié le 08/01/2018

marques

Dynatrace renforce son offre de monitoring de la performance des applications pour AWS

En proposant via la marketplace AWS la possibilité de s’abonner en mode SaaS ; en prenant en charge AWS PrivateLink ; en supportant les fonctionnalités AWS Lambda et les interactions basées sur la voix avec Alexa d’Amazon.

Dynatrace, leader de la gestion de la performance digitale, annonce la disponibilité en mode SaaS de sa solution de gestion de la performance applicative sur la marketplace AWS, ainsi que le support de AWS PrivateLink, offrant aux utilisateurs la capacité de connecter leurs services Dynatrace au réseau privé AWS. En complément, Dynatrace permet un monitoring permettant de descendre jusqu’au niveau du code pour les fonctionnalités AWS Lambda serverless, courantes avec l’IoT et Alexa. Enfin, Dynatrace annonce un monitoring omnichannel de la performance dans un paysage incluant le web, le mobile, les interactions vocales avec Alexa.

Dynatrace, aussi simple qu’un service AWS natif

Désormais disponible en mode SaaS directement via la marketplace AWS, aux côtés des autres applications facturées à l’usage, Dynatrace permet ainsi aux utilisateurs de réaliser des économies dans le cadre de contrats annuels et de bénéficier de renouvellements tacites paramétrables.

« Les clients ont la possibilité d'ajouter simplement Dynatrace à leur facture AWS, en y souscrivant de la même manière qu’à un service AWS natif, explique Steve Pace, SVP, Global Sales chez Dynatrace. Cela permet une grande souplesse dans la mise en œuvre du monitoring de la performance des applications dans AWS, éliminant la plupart des étapes généralement nécessaires à l’acquisition, au déploiement et à la facturation des solutions SaaS. Cette option contractuelle trouvera un véritable écho auprès des organisations s’appuyant sur des déploiements AWS à grande échelle, et qui souhaitent bénéficier de la simplicité de la marketplace AWS ».

En s’appuyant sur l’Intelligence Artificielle et grâce à une visibilité des transactions full-stack, les entreprises sont en mesure de repérer les dysfonctionnements et d'optimiser rapidement les performances du cloud. Dynatrace permet aux utilisateurs de surveiller les performances des services et des instances au sein d'environnements cloud tels que Amazon Elastic Compute Cloud (AmazonEC2), Amazon Elastic Book Store (Amazon EBS), Amazon Elastic Load Balancing (Amazon ELB) et Amazon Relational Database Service (Amazon RDS).

La prise en charge d'AWS PrivateLink permet aux clients de monitorer leurs environnements AWS sans quitter le réseau privé Amazon. Un dispositif qui offre de nombreux avantages aux organisations, qui peuvent ainsi se conformer aux exigences de diverses réglementations.

Dans un premier temps, le support AWS PrivateLink sera disponible partiellement aux Etats-Unis, et sera étendu à d'autres régions dans les prochains mois.

Le monitoring de la performance pour les fonctions Lambda d’AWS, et intégrant les interactions vocales avec Alexa

Avec le service de calcul sans serveur AWS Lambda, de plus en plus courant dans le cadre des objets connectés et des fonctionnalités d’Alexa, Dynatrace est le premier à proposer aux entreprises un monitoring réellement omnicanal de la performance digitale, couvrant le Web, le mobile et désormais les interactions vocales avec Alexa.

« Alexa est en passe de devenir un élément clé des expériences omnicanal. Aujourd'hui, les consommateurs achètent et réalisent des transactions via la voix, et plus seulement sur leur ordinateur ou leur mobile. Monitorer ces transactions au niveau de l'utilisateur est essentiel pour éviter tout angle mort dans l'expérience utilisateur, détaille Alois Reitbauer, VP, Chief Technical Strategist et Head of Innovation Lab chez Dynatrace. Il en va de même avec l'IoT : des millions de périphériques pilotent aujourd'hui du code exécuté dans AWS Lambda. Les entreprises ont donc besoin d'une détection automatique en temps réel et d'une visibilité complète pour assurer une gestion proactive de la performance, et ainsi éviter les défaillances des objets connectés ».

Les entreprises utilisent AWS Lambda pour des applications telles qu’Alexa Skills ou l’Internet des Objets (IoT), basées sur des événements, pour éliminer les coûts de serveurs, améliorer la disponibilité et passer à un modèle d'infrastructure autogérée. Désormais, avec Dynatrace, les entreprises utilisatrices peuvent bénéficier d'une visibilité en profondeur sur la façon dont le code fonctionne dans AWS Lambda et, par conséquent, comprendre son impact sur la performance globale de l’application et l'expérience utilisateur.

« AWS Lambda représente une véritable innovation dans le cloud et une nouvelle étape vers l'abstraction du hardware. Cependant, dans ces environnements très dynamiques où le code ne repose pas sur un serveur mais sur une puissance de calcul qui apparaît et disparaît en quelques millisecondes, il est impossible de monitorer et de gérer la performance de manière traditionnelle, poursuit Alois Reitbauer. Grâce à notre approche du monitoring et de la gestion de la performance basée sur l'intelligence artificielle, les organisations disposent désormais d'une vue juste et complète sur les fonctions AWS Lambda, afin d'optimiser l'expérience digitale des utilisateurs ».

AWS Lambda facilite l'exécution du code en réponse à des événements, tels que les modifications apportées aux compartiments Amazon S3, les mises à jour d'une table Amazon DynamoDB ou les événements personnalisés générés par des applications ou des périphériques. Dynatrace analyse automatiquement cet environnement d'exécution en temps réel, sans toucher au code, offrant ainsi une visibilité complète de bout en bout et en profondeur de l'environnement.




 


 

Toutes les news

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce