mknews

samedi 20
octobre 2018

  

5846 News

1627 Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » marques
 
Publié le 26/04/2018

marques

L’EVA1 ébranle les certitudes des professionnels de l’image

La nouvelle caméra EVA1 de Panasonic séduit de plus en plus de chefs opérateurs. Plus compacte, plus légère, moins chère que la concurrence, ses avantages sont nombreux. L’essayer c’est l’adopter, comme en atteste la maison de production Redycam. Dernier tournage en date : un documentaire RTL-TVi sur l’évasion de Marc Dutroux du palais de justice de Neufchâteau.

La caméra professionnelle 5,7K Panasonic présente sur le marché depuis l’automne 2017 affiche des caractéristiques de poids lourd : 17,25 millions de pixels (5 720 à l’horizontale × 3 016 à la verticale), une double sensibilité ISO native (800 et 2 500) qui permet de filmer sans bruit par faible luminosité ainsi que 14 pas de plage dynamique. Son boitier de seulement 1,2 kg à nu, équipé d’une monture EF, offre aux chefs opérateurs un vaste écosystème de zooms et de focales fixes de nombreux fabricants. Elle propose également le contrôle du diaphragme et la mise au point d’une simple pression. Derrière la monture d’objectif, un disque porte-filtres ND intégré à 2, 4 et 6 pas garantit un contrôle précis de la vitesse d’obturation. De plus, l’EVA1 permet d’escamoter l’IR Cut du chemin du capteur sur simple pression d’un bouton. Avec ce contrôle de l’infrarouge, il est possible de réaliser des effets photographiques uniques et de tourner des images en vision de nuit.

« Le faible encombrement et le poids restreint de l’EVA1 sont clairement ses atouts. Beaucoup plus légère, elle est donc moins fatigante que ses concurrentes, que ce soit à l’épaule ou sur un movi. Sur une journée complète de travail, ce confort supplémentaire fait mouche. Et elle deviendra vite indétrônable pour les prises de vue dans les endroits exigus, en voiture par exemple », explique Malik Jeddi, Camera & Steadicam Operator chez Redycam.

Hors tournage, ce faible encombrement se révèle également fort pratique : un opérateur peut voyager seul sans souci avec deux caméras, leurs optiques et un peu d’éclairage LED calés dans un sac, chose beaucoup plus compliquée, voire infaisable, avec du matériel concurrent.

Travailler le plus simplement possible
Redycam utilise des EVA1 depuis un mois et l’équipe ne tourne déjà presque plus qu’avec elles. Que ce soit pour des questions de budget ou des raisons de qualité d’image, ce sont parfois même les clients qui la réclament, supplantant ainsi les caméras concurrentes utilisées jusqu’à lors.





 

Toutes les news

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce