mknews

vendredi 27
novembre 2020

  

6472 News

1664 Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » marques
 
Publié le 03/11/2020

marques

Les entreprises européennes peinent à mettre en place des stratégies durables

Une étude menée par Opinion Matters pour le compte de Panasonic met en lumière les difficultés rencontrées par les entreprises européennes dans la mise en place de stratégies d’informatique mobile durables. En cause : l’évolution rapide des besoins des utilisateurs, qui contraint la moitié des sociétés sondées à changer leurs terminaux mobiles dans les deux ans après l’achat.

Malgré une volonté manifeste d’utiliser ces derniers de façon plus pérenne, les décideurs informatiques interrogés révèlent que les pressions du marché constituent un frein pour permettre une évolution des pratiques.

Cette étude indépendante, intitulée « From Renew to Reuse : The Mobile Computing Sustainability Challenge », recueille les avis de 772 décideurs informatiques d’entreprises de plus de 50 salariés, situées au Royaume-Uni, en Allemagne et en Suède.

Principaux enseignements


Moins de la moitié des personnes interrogées (45%) déclare avoir évalué les terminaux en fonction de leur impact sur l’environnement avant de les acheter.

Outre l’entretien régulier, moins de la moitié des sondés (43%) dit mener des actions proactives pour prolonger la durée de vie de leurs appareils. Cela passe notamment par la diffusion d'informations ou des formations proposées aux utilisateurs sur l’entretien du matériel informatique.

Plus de la moitié (54 %) des interrogés avoue également ne pas reconvertir les appareils pour un usage secondaire dans leur entreprise. À la fin du cycle de vie des terminaux mobiles, plus d’un quart des sondés (26 %) reconnait que leur entreprise se contente de les jeter. Cependant, près de la moitié des personnes interrogées (49 %) déclare avoir participé à des programmes de reprise, et 67 % les avoir vendus en seconde main.

La sécurité reste la priorité absolue lorsque les appareils arrivent en fin de vie : un sondé sur deux (51 %) précise que sa préoccupation principale est de supprimer l’intégralité des données stockées sur les terminaux. Seulement 40 % des sondés se disent sensibles à la mise en place d’un processus de recyclage écologique.


 

Toutes les news

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce