mknews

mardi 13
avril 2021

  

6564 News

1669 Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » marques
 
Publié le 23/12/2020

marques

L'affluence dans les magasins physiques multipliée par 3,5 en décembre 2020

Le confinement a contrarié les plans des 40 % de consommateurs qui avaient prévu de commencer leurs achats de Noël en novembre pour éviter le rush de décembre. Le non-respect de la distanciation sociale est un souci majeur pour les consommateurs français, mais les files d’attente occasionnées par la règle des 8m² risquent de dissuader les achats en boutique.

Paris – le 09 décembre 2020 – La fermeture des commerces non essentiels durant ce second confinement devrait attirer 3,5 fois plus de clients dans les magasins physiques en France au cours d’une « frénésie d’achat de quatre semaines » prévue en décembre, ainsi que le révèlent les dernières données de ShopperTrak par Sensormatic Solutions.

Une étude originale menée par Sensormatic auprès de plus de 1 000 consommateurs français et présentée dans son dernier rapport révèle que 27 % des consommateurs avaient déjà commencé leurs achats de Noël début novembre, avant la mise en place des restrictions liées au second confinement. 40 % supplémentaires, qui prévoyaient de commencer à acheter leurs cadeaux ce mois-ci pour éviter le rush de décembre, ont vu leurs plans contrariés par les nouvelles restrictions nationales ayant entraîné la fermeture des commerces non essentiels jusqu’au 28 novembre.

Avant l’annonce du second confinement à l’échelle du pays, seuls 18 % des consommateurs français déclaraient vouloir effectuer leurs achats de Noël à la dernière minute en décembre. Toutefois, les recherches de Sensormatic suggèrent que 3,5 fois plus de clients seront désormais contraints d’arpenter les rues commerçantes au cours de la période de quatre semaines comprise entre la réouverture des commerces et le réveillon de Noël.

Cette affluence devrait créer une « frénésie d’achat de quatre semaines », alimentée par la crainte de voir les entrepôts et les commerces en ligne débordés, ce qui entraînerait un retard dans les livraisons comme lors du premier confinement, avec le risque de ne pas voir les cadeaux arriver à temps pour le grand jour.

Hervé Vervoort, directeur général de Sensormatic pour ShopperTrak France, déclare : « Suite au confinement et à la fermeture des commerces non essentiels en novembre, la pression va s’accentuer sur les boutiques au mois de décembre. Avec la crainte que cette affluence ne pose des problèmes de santé et de sécurité, tant pour les clients que les employés. Les détaillants font face à un véritable travail d’équilibriste pour gérer la demande latente et la fréquentation particulièrement dense prévue pour Noël dans les commerces, tout en assurant la sécurité des clients et du personnel. »
 


 

Toutes les news

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce