www.marketingNews.fr
27/11/2021
logo_mknews

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

e-commerce

L’ESN Byron Group présente le métier de Testeur Digital

Selon le dernier baromètre Edhec & Cadre Emploi, les entreprises françaises sont en bonne santé et cherchent à recruter, pour 85% d’entre elles , de nouveaux profils quelque soit le secteur d’activité.

Chaque année, les classements et baromètres mettent en avant les métiers ayant déjà pignon sur rue : les commerciaux, les professionnels du marketing, de la finance d’entreprise, des systèmes d’informations ou encore en recherche et développement. Or, d’autres métiers, moins connus mais pour autant accessibles à de nombreux candidats, diplômés ou non, experts ou en reconversion, ne connaissent pas la crise. C’est le cas de celui de Testeur.

Créée en 2010, Byron Group, ESN spécialisée dans l’Assurance Qualité (QA) et dans la transformation digitale, a recruté près de 200 testeurs en 2 ans, en privilégiant davantage les compétences professionnelles que les diplômes. L’entreprise vise plus de 100 recrutements d’ici 2019 afin d’atteindre un effectif global de 300 collaborateurs.
Byron Goup présente ce métier porteur, encore méconnu du grand public.

Zoom sur le métier de testeur
Tester les sites et applications régulièrement, sur différents device, en se mettant dans la peau d’un internaute, est le quotidien d’un Testeur. L’objectif : déceler bugs et anomalies qui peuvent dissuader le visiteur de poursuivre sa navigation ou de procéder à l’achat.
Si les développeurs vérifient les fonctions d’une application à chaque étape de sa réalisation, il est indispensable de vérifier l’ensemble des fonctionnalités à chaque évolution de l’application ou du site internet.
C’est donc à cette étape qu’un expert en test digital intervient.

Le métier de Testeur n’exige pas de parcours d’étude spécifique : c’est un métier qui nécessite des qualités de travail plus que des compétences particulières.

L’imagination
L’expert doit créer des plans de tests. Il est donc indispensable d’avoir de l’imagination, de savoir se mettre à la place de l’utilisateur et d’imaginer toutes les interactions possibles avec l’interface. En effet, les réflexes d’usages ne seront pas les même selon l’âge, le degré de connaissances ou même le temps disponible de l’utilisateur.

L’attention et le sens de l’observation

Le testeur doit être capable d’identifier les changements opérés d’une version à l’autre.
Les fonctionnalités, évoluant au fur et à mesure de la mise à jour de l’application ou du développement d’une nouvelle fonction, peuvent engendrer des anomalies, non identifiées précédemment par les testeurs.
Il ne s’agit donc pas de survoler le site pour vérifier que tout « semble » fonctionner, il s’agit plutôt de vérifier méthodiquement chaque cas de test pour éviter tout incident technique.

La logique
Lorsqu’un défaut est identifié en consultant une application sur un device, il faut penser à tester les autres devices du même constructeur pour vérifier si le bug se reproduit. Appliquer cette logique est un réflexe qu’un testeur aguerri doit garder en tête pendant toutes les phases de tests.

La curiosité
Se mettre à la place d’un utilisateur pour tester un site web ou une application ne se limite pas à ouvrir l’appli et à naviguer à travers les fonctionnalités. Cela suppose de connaître et d’imaginer quelles vont être les différentes utilisations du support, dans quelles conditions il va être utilisé, dans quel objectif, etc.

La communication

Enfin, l’étape fondamentale pour réaliser un travail de test pertinent et constructif : savoir communiquer les bonnes informations aux bonnes personnes.
Si le testeur identifie les points bloquants dans les fonctionnalités d’un site web, son rôle n’est pas de les corriger. Il doit donc faire un état des lieux précis et une mise en contexte des bugs constatés, pour les faire corriger pas les équipes de développeurs, dédiées à la conception de l’application ou du site web.

« C’est un métier qui est méconnu auprès des jeunes diplômés et pourtant il y a de la demande. Aujourd’hui, nous sommes 200 collaborateurs, nous comptons recruter encore 120 personnes d’ici 2019. Il est intéressant de mettre le doigt sur d’autres métiers qui existent, en plein essor, comme celui par exemple de Testeur, où il y a une réelle pénurie de profils obligeant parfois à aller recruter à l’étranger », précise Xavier Brice, Directeur du Laboratoire de tests de Byron Group.

Byron Group est une Entreprise de Services du Numérique (ESN) créée en 2010 et spécialisée dans les métiers du test logiciel. L’entreprise propose deux offres : en Consulting ou au Forfait avec le laboratoire de tests TESTING DIGITAL. En 7 ans, elle a su assoir sa légitimité. Elle compte 200 collaborateurs, 70 clients actifs, affichait un chiffre d’affaires de 17 millions d’euros en 2017 et devrait atteindre les 16 millions d’euros en 2018. Plus d’informations sur byrongroup.com et testingdigital.com