www.marketingNews.fr
03/12/2020
logo_mknews

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

marques

Certified Senders Alliance - Comment renforcer l'email marketing en temps de COVID-19

Le trafic des mails a augmenté mais aussi le risque de phishing et de spam - On enregistre des taux d'ouverture et de clics plus élevés pendant l’épidémie de coronavirus.

La COVID-19 a changé la façon dont nous communiquons les uns avec les autres, la façon dont nous distribuons et utilisons les messages, la façon dont nous obtenons les informations qui nous servent. En ces temps de distanciation sociale et de télétravail, un seul moyen de communication prend de plus en plus d'importance : le courrier électronique. Notamment parce que de nouveaux groupes cibles, tels que les écoles ou les crèches, ainsi que de nombreuses petites et moyennes entreprises, utilisent désormais de plus en plus le courrier électronique. Comment la communication par e-mail a-t-elle évolué en période de pandémie de coronavirus, qu'est-ce qui a changé avec la pandémie, quelles expériences ont eu les fournisseurs de messagerie et les fournisseurs de services e-mail (ESP) ? Nous nous sommes renseignés. Du point de vue des fournisseurs de messagerie électronique, le volume des courriels a considérablement augmenté pendant la pandémie, avec une hausse de plus de 30 %. La communication par mail a augmenté, en particulier pour les services de livraison ou les entreprises de vente par correspondance en ligne. Cependant, les voyagistes et le secteur du divertissement ont régistré une chute dramatique. Parallèlement à l'augmentation du trafic d’e-mails, certains fournisseurs de messagerie constatent également une augmentation du spam et du phishing, mais avant tout, l'orientation des « attaques » a changé : les cybercriminels se font passer pour des organismes gouvernementaux, proposent des médicaments ou des masques de protection, bref, ils exploitent les craintes des destinataires déclenchées par la COVID-19. Les grands fournisseurs de messagerie recommandent donc à leurs utilisateurs de vérifier particulièrement soigneusement tous les courriels concernant le coronavirus. Dans l'ensemble, et surtout au début de la pandémie, les fournisseurs de services e-mail ont constaté une augmentation générale de la quantité de courriels mais une baisse dans le secteur du tourisme et de la restauration. Les plus fortes augmentations des quantités de mails ont été enregistrées dans les secteurs de la vente au détail, du commerce électronique et de la finance. Cependant, les fournisseurs de service e-mail ont surtout enregistré des taux d'ouverture et de clic plus élevés, probablement parce que les gens étaient plus souvent à la maison en raison des restrictions liées à la pandémie. Une augmentation des e-mails de phishing n’a pas été constatée. L'augmentation du trafic d’e-mails n'a pas été et ne reste pas sans conséquences. Les fournisseurs de messagerie ont soudainement enregistré une augmentation considérable du trafic de données entrantes et ont parfois été incapables de les traiter. Des courriels importants ont donc été livrés avec des retards considérables.

Les fournisseurs de services e-mail conseillent donc à leurs clients, les marques, de n'envoyer des courriers électroniques que si le message est pertinent et utile pour le destinataire. En aucun cas, la COVID-19 ne doit servir comme prétexte pour des mails de marketing. Car cela peut rapidement nuire à votre réputation d'expéditeur sérieux. Plus que jamais dans cette crise de coronavirus, les marques devraient adhérer à certaines bonnes pratiques pour se protéger des attaques de phishing, maintenir leur bonne réputation et assurer une haute délivrabilité. Cela inclut l'utilisation de méthodes d'authentification communes telles que DKIM et surtout DMARC, qui protège contre les spammeurs abusant de votre domaine pour des tentatives de phishing. Même si cela peut sembler séduisant, vous ne devez pas toucher à une liste de diffusion très grande, surtout maintenant pendant la pandémie de coronavirus. Les fournisseurs de messagerie se penchent de plus en plus sur la question, compte tenu de l'augmentation des quantités de mails et de la progression du phishing, et placent les expéditeurs qui envoient des courriels à un grand nombre de destinataires inactifs ou inexistants sur une liste de blocage. Cela signifie aussi, bien sûr, que les listes de contacts doivent toujours être à jour et ne pas contenir de « contacts fantômes » (hygiène des listes). En particulier en temps de crise, les cybercriminels sont tentés d'utiliser les inquiétudes et les difficultés des gens à leurs propres fins et d’alimenter leurs craintes afin de les inciter à prendre certaines mesures. Les expéditeurs sérieux utilisent toutefois le courrier électronique pour fournir des informations fondées et pertinentes, pour soutenir et rassurer les destinataires quant à leurs problèmes dans cette situation très particulière et pour leur indiquer des perspectives pour la période suivant la pandémie.

La Certified Senders Alliance (CSA) fournit également des informations actuelles sur l'envoi de mails en période de coronavirus. Vous trouverez ici des renseignements utiles pour les expéditeurs de mails en cette période de pandémie. Pour plus d’informations sur le marketing par mail ou la certification CSA, visitez https://certified-senders.org/

Contact de presse en français: Marta Pogliani pogliani@tema.de