www.marketingNews.fr
11/08/2022
logo_mknews

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

tribune

Simplifier la vie des conducteurs : le leitmotiv des nouvelles mobilités

Que ce soit via le développement du télétravail, l’avènement de nouvelles technologies en lien avec le transport, la loi d’orientation des mobilités ou la loi Climat & Résilience, une chose est sûre : la mobilité évolue, et avec elle l’expérience du conducteur.

C’est déjà le cas aujourd’hui – et ça le sera plus encore demain – notre manière de nous déplacer est en pleine mutation : elle va au-delà de l’autoroute, s’affranchit du téléphone et s’électrifie. En route pour une nouvelle ère plus connectée et plus durable !


Au-delà de l’autoroute : la mobilité s’envisage dans sa globalité

Sortir sa voiture du garage, conduire jusqu’à son lieu de travail puis se garer sur le parking de l’entreprise, sont encore les étapes d’une routine matinale pour nombre de Français. Si leurs déplacements ne sont pas tous aussi linéaires, 70% d’entre eux utilisent leur voiture pour leurs trajets domicile-travail selon l’INSEE . Il n’est pas rare cependant qu’ils prennent aussi un métro, un tramway, un bus, ou encore un vélo en plus de leur voiture.

En matière d’expérience client, quels que soient les véhicules utilisés, le trajet doit s’envisager dans sa globalité, d’un point A à un point B. Cela implique une prise en compte du temps de conduite certes, mais aussi des notions de parking, de carburant ou recharge, de paiement (télépéage, parking, essence…). Pour qu’elle soit utile et pertinente pour un conducteur, l’expérience client se doit d’être personnalisée. Les applications liées à la mobilité s’adaptent aux comportements des utilisateurs : elles vont ainsi privilégier les services de micro-mobilité dans les villes qui disposent de nombreux moyens de transport, ou adapter leurs propositions énergétiques en fonction des types de véhicules par exemple.

Au-delà du smartphone : l’habitacle devient un espace de services

Utiliser Waze pour le trafic routier, PayByPhone pour le stationnement et Lime pour trouver une trottinette disponible… plutôt que de multiplier les applications, pourquoi ne pas les réunir sur un seul et même outil, qui lui-même pourrait se connecter au véhicule directement via des solutions comme Apple CarPlay ou Android Auto. C’est la direction que prennent les applications liées aux nouvelles mobilités, avec pour objectif celui de simplifier la vie des conducteurs.

N’oublions pas, en outre, que si la voiture 100% autonome n’existe pas encore, les innovations se multiplient et les technologies progressent en ce sens. Un conducteur pourra demain faire autre chose que conduire son véhicule, faisant ainsi de la voiture un véritable centre d’activités (espace de travail, lieu de divertissement…). Le tout accessible depuis un même terminal, pour une meilleure expérience utilisateur.

Au-delà du carbone : vers une mobilité plus propre

Autre tendance forte : l’électrification. Encouragée par les dernières règlementations en faveur d’une mobilité plus verte, elle va monter en puissance dans les années à venir. Selon une étude du Boston Consulting Group , la part de véhicules à batteries 100% électriques représentait 2% du parc roulant en 2020, et devrait passer à 7% en 2025, puis à 18% en 2030. Cette croissance du marché de l’électrique se répercute sur l’équipement des conducteurs, et sur leurs besoins.

Accompagner l’expérience client de cette nouvelle mobilité, c’est prendre en compte les questions d’autonomie électrique, de zones à faibles émissions, de recharge électrique et du paiement de cette recharge. Sur le marché de la recharge aujourd’hui très fragmenté, se pose aussi la problématique de l’interopérabilité des bornes. Les enjeux d’expérience client associés au développement de la mobilité électrique sont nombreux et visent notamment à réduire le niveau d’appréhension des nouveaux conducteurs de véhicules électriques et de les accompagner dans cette transition verte.



La voiture reste un moyen de transport essentiel sur notre territoire, très utilisé par les Français. Mais les habitudes et les véhicules évoluent. Il s’agit d’adapter les services aux nouveaux usages, de simplifier les transactions et de réunir les possibilités de services au même endroit, sur un même outil digital. C’est ça aussi la mobilité de demain.


---
https://www.insee.fr/fr/statistiques/3714237
https://www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/les-voitures-electriques-et-hybrides-pourraient-representer-la-majorite-des-ventes-dans-dix-ans-1160048

Tribune d’expert par Bryan Body, chef de produit Mobility Services pour Bip&Go