mknews

jeudi 20
juin 2019

  

6654 News

1657 Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » tribune
 

tribune

Données et document, est-ce encore la question ?

C’est en définitive au sein des entreprises elles-mêmes, dans le cadre des processus documentaires, que l’association d’idées entre le document et ses formats de diffusion doit être remise en cause. Cette révolution culturelle permettrait de dépasser les limites actuelles de la communication client multicanale, qui exige de maintenir autant de modèles de documents qu’il existe de canaux de diffusion. Car cette multiplication des formats, avec le recul, est loin d’avoir produit l’effet de simplification attendu. Non seulement la gestion des modèles est devenue plus complexe au fil de l’évolution des technologies et des besoins documentaires, mais le format imprimé (A4 ou PDF) reste la référence pour les documents les plus complexes et les plus sensibles. Et ce format continue d’imposer au lecteur un inconfort de consultation qui n’est plus compatible avec l’évolution des usages et la mobilité. Les technologies, et notamment le format multi-plateformes HTML5, permettent pourtant aujourd’hui de faire beaucoup mieux, ou plus exactement beaucoup plus simple. HTML 5 permet de générer un document unique, à partir d’un modèle versatile, conçu pour s’adapter dynamiquement aux différents supports de présentation. Le document, en tant qu’ensemble d’information intelligible et authentifié dans le temps, y retrouve intégralement sa vocation d’origine, celle d’être la référence fiable sur laquelle peut s’appuyer l’interprétation du destinataire. La seule différence est que celui-ci a désormais le choix du support de présentation, et que la mise en forme de l’information peut s’adapter dynamiquement à la situation dans laquelle le document est consulté, facilitant ainsi sa lecture et optimisant la valeur ajoutée des données qu’il contient. De plus, dans une phase hybride de transition entre le monde papier et l’ère numérique, une phase qui devrait perdurer encore cinq à dix ans selon les spécialistes, cette possibilité de choix entre le support papier et le digital permet d’éviter toute attitude discriminante vis-à-vis des citoyens, dont l’accès au numérique est rendu extrêmement compliqué voire impossible, car effrayant, financièrement inaccessible ou inadapté. 

A propos

 

Contacts

 

 

Toutes les news

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce