mknews

mardi 18
décembre 2018

  

6110 News

1638 Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » tribune
 
Publié le 30/05/2018

tribune

Intelligente mon entreprise ?

L’analytique, toute l’analytique et rien que l’analytique Expertise proposée par Laurent Lee-A-Sioe, Manager, Sales Engineering chez MicroStrategy France

Il n’est pas une structure, privée comme publique, qui ne baigne de près ou de loin dans le numérique et ses effets. Une entreprise intelligente c’est une organisation qui a réussi sa transformation numérique. Le concept entend que l’entreprise gagne en intelligence quand elle arrive à bien exploiter l’ensemble de ses informations. Pour y parvenir, elle emprunte le chemin de l’analytique, jalonné de plusieurs fondamentaux qu’il faut apprendre à bien concevoir.

Qui m’influence ?
Les sociétés évoluent dans une atmosphère digitale faite d’influences exogènes.
L’individu, l’utilisateur, le consommateur, exercent une première influence. Nos canaux d’achat, de réservation, de communication sont numériques. C’est une facilité que l’on attend de son entreprise, de ses partenaires et de ses prestataires. Et les exigences professionnelles portent sur des technologies comme le big data, le cloud computing, la blockchain, l’IoT ou encore l’identité numérique.

Les très grandes entreprises du digital ont elles aussi remodelé la manière de faire du commerce et la manière de se comporter. Certains y voient un risque, d’autres des opportunités à saisir. Le digital reste un pari.
Influences contraignantes certes, mais influences quoiqu’il en soit, les lois et règlements participent de la transformation. Comptabilité et finances, droit du travail, santé, confidentialité des données, une part importante du budget de l’IT est consacrée au respect de ces multiples réglementations.
La concurrence enfin, et non la moindre des influences, joue pleinement son rôle de trouble-fête. Celle des nouveaux entrants a contribué à bouleverser les codes et les méthodes mais il ne faut pas ignorer la force du pouvoir de négociation de ses fournisseurs, ses distributeurs et clients, l’existence des produits de substitution et les degrés d’intensité d’une concurrence elle aussi soumise à la course à l’innovation.
De près ou de loin, tous ont en commun la donnée.

D’où vient la donnée ? Qui la produit ?
Sans donnée, une entreprise ne peut déployer ni chatbot, ni portail externalisé. Sans donnée, elle n’opère ni prédictif ni machine learning. La donnée est primordiale. Elle est aussi partout, en particulier depuis que les fournisseurs de bases de données sont devenus légion et que les applications de type ERP se ramassent à la pelle. La partie réseau est aussi grande pourvoyeuse de données et n’oublions pas les services particuliers que sont les fournisseurs de cartographie et de charting. Tous vendent, créent ou transforment une information que seule l’entreprise intelligente maîtrise de bout en bout, au travers d’applications qu’elle construit, déploie et maintient selon ses désirs. Rien ne lui échappe. Tout est à portée de main.

Pour qui ? Pour quoi ?
Pour les dirigeants, à première vue. Mais une entreprise ne tourne pas qu’avec ses cols blancs. Et chaque jour, ce sont des milliers de décisions, petites ou grandes, qui assurent le travail. L’analytique pour tous n’est pas une vue de l’esprit. L’information partagée à tout son écosystème (équipes, partenaires, fournisseurs, clients), corrélée aux objectifs, est un moteur extraordinaire et certainement aussi le témoignage d’une confiance renouvelée envers ses collaborateurs.
Pour quoi, ou sur quoi ? Les navigateurs, les smartphones et les tablettes, naturellement, sont les premiers vecteurs d’information. Les postes de travail se maintiennent également. Rien au demeurant ne doit empêcher la diffusion de l’information. Les nouveaux canaux ayant la faveur des entreprises dissimulent des innovations dont la substance n’est pas encore précisée. Pensez aux nouvelles interfaces, les murs d’écrans, les assistants vocaux qui se développent. Comment demain nous parviendra-t-il ? Aucune limite au potentiel de création ne doit être tolérée, car tous les acteurs ont un rôle à jouer dans l’information.

Quelle qualité de données ?
Il n’est plus pertinent d’opposer experts informaticiens et métiers. La datadiscovery, l’analytique en self-service seront, s’ils ne le sont déjà, l’usage commun en entreprise.
Les utilisateurs sont alors créateurs, d’un rapport, d’un outil ou d’une application. L’enjeu pour l’entreprise est de permettre à toute nouvelle création de se répandre au sein des services, voire au besoin d’être pérennisée, avec la garantie que l’outil s’appuie sur des jeux de données entièrement certifiés. Cette certification, automatique, est la condition sine qua non de la réactivité d’une organisation et de sa réussite. Encore une fois, l’information n’a de valeur que lorsqu’elle peut être partagée rapidement.
Le chemin vers l’entreprise intelligente débute par ces quelques questions. Qu’est-ce qui m’influence ? Qu’est-ce qui me pousse à monter ce projet ? Travaillez avec vos services, donnez-leur les outils, et découvrez avec eux. Très bientôt, vous fournirez l’ensemble de l’intelligence basée sur vos données à l’ensemble des acteurs de votre entreprise de manière harmonieuse et pérenne.



 

Toutes les news

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce