mknews

mercredi 15
août 2018

  

5558 News

1617 Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » tribune
 
Publié le 03/07/2018

tribune

La ville intelligente sonne-t-elle le glas du bon voisinage ?

de Charles Berdugo, Président et Fondateur d'Ensembl'

Avant-gardiste il y a encore quelques années, le concept de « smartcity » est désormais dans toutes les bouches. Nouveau Graal des territoires en quête d’outils novateurs de gestion des ressources et de qualité de vie, les collectivités sautent le pas pour aller de l’avant vers la transition numérique. En cherchant à simplifier la gestion de l’eau, de l’électricité, des déchets, de la sécurité ou encore de la circulation, le citoyen voire la place des relations humaines ne sont-ils pas laissés pour compte dans ce cheminement vers la ville intelligente.

A l’heure où les données sont au cœur de toutes les polémiques et font l’objet d’un encadrement renforcé, quelle sera l’organisation d’une future ville uniquement fondée sur ces « datas ». La technologie à son paroxysme tend à réduire les citoyens au statut de simples chiffres et les échanges entre habitants semblent se raréfier au profit d’applications en temps réel et autres technologies toujours plus innovantes.

D’un autre côté, un constat très clair de la part des citoyens et leurs motivations engagées. En effet, les habitants désirent plus que jamais se réapproprier l’espace public, faire entendre leur voix et s’investir dans les projets locaux. Mieux, les citoyens sont en demande croissante de lien social, d’échange et de solidarité. En témoignent les nombreuses initiatives de végétalisation de quartiers, de démarches solidaires comme les maraudes ou nettoyages de lieux publics, mais également des phénomènes comme le retour aux circuits courts, favorisant les commerces de proximité et l’artisanat local, ainsi que le recours à l’économie collaborative. Si pour certains, cette nouvelle économie rime avec système D, de plus en plus se tournent vers ces usages pour leurs bénéfices sociaux et solidaires, répondant ainsi à l’appel toujours plus fort de l’aventure humaine.

Une ville qui se veut réellement intelligente se doit de ne pas pas négliger la volonté de ses habitants, de participer à leur vie de quartier pour en faire un lieu de convivialité, d’échange et de partage. Connecter les habitants à leur espace urbain est une chose, connecter les habitants entre eux est un point clé majeur pour la réussite d’une combinaison parfaite. L’enjeu d’aujourd’hui serait davantage de tendre vers une « sharecity » en rendant possibles ces moments d’échanges et en capitalisant sur l’entraide et la solidarité locale pour une meilleure qualité de vie.

Les citoyens s’approprient leur espace de vie aussi bien que les nouveaux outils numériques. Aussi, on assiste aujourd’hui à la naissance de concepts de villes inclusives et résilientes qui répondent à cette demande grandissante de lien social et d’avant-garde en conciliant l’innovation technologique, la bienveillance sociale, le concept de durabilité et le collaboratif local.

En ajoutant à la ville connectée une pincée d’humanisme, se dessine alors une ville de demain où le vivre-ensemble prend le dessus et où les rencontres entre voisins ont de beaux jours devant elles !


 

Toutes les news

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce