mknews

lundi 21
septembre 2020

  

6362 News

1663 Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » tribune
 
Publié le 24/03/2020

tribune

Comment attirer les talents quand on n'est pas Facebook ?

Tout le monde sait aujourd’hui qu’une entreprise exceptionnelle ne se construit pas sans attirer les talents hors du commun. Le problème, c’est que pour la plupart des candidats, il est bien plus excitant, rassurant, valorisant, rémunérateur de bosser chez Google / Apple / Tesla / Amazon que dans votre boîte qui ne jouit de pas plus de notoriété que la princesse du bal de fin d’année du lycée.

RECRUTER DES CANDIDATS VS ATTIRER DES TALENTS

Vous vous rabattez sur les candidat(e)s de seconde zone, sur celles et ceux qui se sont vu refuser l’entrée dans la boîte de leurs rêves… Mais dans ce cas, n’espérez pas les voir délivrer plus de résultats que les joueurs de classe B un jour de mauvaise forme. Vous recentrez votre recherche sur des profils moins typiques que ceux que vous aviez initialement ciblé et bougez également la façon dont vous leur vendez le projet de la boîte.

Vous allez me dire… OK, mais je vise qui ??!? et je leur dis quoi ??

LES CANDIDATS (EXCESSIVEMENT) ATTIRÉS PAR LE PRESTIGE… ÇA MARCHE ?

Ceux-ci, ce sont celles et ceux que l’on rencontre par troupeaux à la sortie de certaines écoles de commerce. Lorsqu’ils doivent choisir l’entreprise dans laquelle ils vont débuter leurs carrières, ils prêtent souvent une attention excessive à la renommée de leur futur employeur : « Est-ce que cela fera bien sur mon CV dans quelques années ? » (notez qu’il/elle est déjà en train de penser à l’après…), « Est-ce que j’aurai l’air d’un(e) guignol(e) quand mes potes de promo me demanderont où je bosse et que je leur sortirai le nom d’une boîte inconnue au bataillon ? » (Waww Super Candidat(e) !! C’est ça les critères sur lesquels tu te bases pour faire tes choix de carrière !??!)…
Si vous voulez VRAIMENT attirer les talents (et si vous ne possédez pas – ou ne travaillez pas dans – une boîte cotée), oubliez tout simplement ce type de candidats ! D’une, vous n’avez pas les moyens de les faire rêver. De deux, c’est souvent un manque de confiance interne qui fait rechercher à ces candidats la « valeur » à l’extérieur (dans le prestige de leur employeur) plutôt qu’à l’intérieur d’eux-mêmes ou au travers de leurs accomplissements personnels…

ET LES « MONEY ADDICTS » ?


Tout le monde aime l’argent. Celles et ceux qui disent le contraire sont des menteurs ! Mais être drivé uniquement par le besoin de toucher un gros chèque en fin de mois ne permet pas de prendre des décisions saines et de s’impliquer à un niveau suffisant / supérieur. Les meilleurs commerciaux (ceux qui finissent par rouler en Porsche) ne sont-ils pas ceux qui abordent les négociations clients avec un certain détachement ? En donnant l’impression de n’avoir rien à perdre ? Ce ne sont certainement pas celles et ceux qui cherchent à grappiller le moindre centime à chacun de leurs clients ou qui semblent tellement accrocs qu’ils en ont des frissons dans le dos et la goutte de sueur qui perle au moment de conclure…

Là encore si vous sentez que le candidat fait de la surenchère en ce qui concerne ses prétentions salariales, ne vous attardez pas. S’il est capable de vous étrangler alors même que vous n’avez pas entamé la relation, ne vous étonnez pas qu’il quitte les lieux lorsqu’un employeur plus généreux lui fera un pont d’or…


 

Toutes les news

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce