mknews

dimanche 20
janvier 2019

  

6164 News

1640 Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » tribune
 
Publié le 11/01/2019

tribune

Legaltech et propriéte industrielle : l'improbable ubérisation

Conseil / Propriété Industrielle. 
L’essor inexorable de la LegalTech touche de plus en plus l’univers de la propriété industrielle. Les plates-formes et les services se multiplient avec les spécialités les plus diverses. S’il est difficile de prévoir l’ampleur et le pourtour futur des bouleversements, une ubérisation de ces métiers est improbable. Mais il est urgent d’anticiper et de préparer sans tarder tous les acteurs de secteur …
Moez MAOUI, fondateur de la société de services à la PI, MKT International

Les Legaltech pour Legal Technology –ou utilisation des technologies et des logiciels dans le domaine juridique- sont aux métiers du droit et du juridique ce que sont les Fintechs à l’industrie financière. Nées dans les années 2000 aux Etats-Unis et au Royaume Uni, elles sont en plein essor depuis 2014. En France, le nombre de startups LegalTech ne cesse d’augmenter : de 150 à 200 sociétés se partagent déjà le marché, avec des typologies et des spécialisations de plus en plus diversifiées selon un récent état des lieux dressé par Wolters Kluwer et Maddyness : création et gestion d’entreprises, défense du consommateur, financement d’actions en justice, arbitrages en ligne, gestion et création d’actes, services pour professionnels du droit, protection d’actifs immatériels (marques et brevets…), gestion des contrats, markets-places de mise en relation (Call A Lawyer) , automatisation de la génération de documents juridiques et de contrats (LexDev), data mining dans le domaine juridique et même de plus en plus de startups spécialisées dans la création de plateformes LegalTech… Les enjeux de ce nouvel eldorado sont assez considérables pour qu’un salon annuel y soit dédié depuis trois ans (*).

Une mutation des métiers de la propriété industrielle. 
L’essor des Legaltech touche aussi fortement le secteur spécifique des métiers de la propriété industrielle. Les startups Legaltech y prolifèrent et proposent certains des services historiques que ceux offerts par les acteurs traditionnels (cabinets, avocats conseil, mandataires en PI…). Pour exemple, un cabinet de conseil en PI en ligne a été créé il y a quelques mois (YesMyPatent), alors que IPChain Database, une plate-forme Blockchain (1) qui se concentre sur le système de dépôt, ambitionne de devenir le standard de référence utilisé par les agences et les offices de dépôt. D’autres projets s’appuyant aussi sur la Blockchain se focalisent sur la traçabilité des œuvres liées à des droits d’auteur, afin d’optimiser et automatiser les contrats et collecte de licences. D’autres encore qui combinent technologies blockchain et RFID permettent de lutter contre les contrefaçons en certifiant l’authenticité d’un objet…

Quant à l’utilisation de l’intelligence artificielle et des algorithmes, qui posent encore quelques doutes, une startup comme Lexdev mise déjà sur son utilisation dans le domaine juridique. On le voit : ces initiatives montrent que l’on dépasse le strict cadre des acteurs traditionnels de la PI. Les nouvelles technologies impactent d’ores et déjà les métiers de la PI et ce n’est qu’un début…

Il est encore beaucoup trop tôt pout se prononcer sur l’ampleur de cette transformation et ses futurs pourtours. L’incidence sur les métiers de la PI est difficile à évaluer aujourd’hui, la percée des nouvelles solutions et plateformes technologiques dépendant fortement de leur vitesse d’adoption par les régulateurs et les offices de dépôt. Mais dans le cas de la PI, il est probable que l’on vive une transformation plutôt qu’une véritable disruption au sens strict du terme. Car si elles apportent une automatisation de certaines tâches ou activités, toutes ces startups ne révolutionnent pas structurellement les métiers du droit.


 

Toutes les news

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce