mknews

mardi 13
avril 2021

  

6564 News

1669 Membres

Simple & Gratuit !

Je communique
sur ma marque

    btcliquez

Je reste en veille

  facebook tw 

L'information permanente dédiée aux dirigeants et aux marketeurs

 
Accueil » tribune
 
Publié le 23/11/2020

tribune

Comment mettre d’accord directeur informatique et directeur marketing

L’importance du rôle du conseiller technique de confiance, l’expert qui parle à la fois le langage des équipes informatique et marketing Par Laurent Bouteiller, Regional Sales Manager de Sitecore

Au fil des années, les décisions en matière d’investissement de solutions techniques pour le marketing sont devenues de plus en plus critiques pour les entreprises, et le choix d’une plateforme incorrecte peut avoir un impact négatif sur le retour sur investissement de l’entreprise, en plus de donner du fil à retordre aux équipes informatiques et marketing. Aujourd’hui, il existe plus de canaux que jamais auparavant, ce qui entraîne de nouveaux défis commerciaux pouvant être relevés grâce aux nouvelles innovations technologiques.

Les marques qui ont déjà adopté les toutes dernières technologies digitales pour leurs initiatives de marketing se sont adaptées plus facilement à la pandémie, évoluant entièrement vers les canaux digitaux à mesure que l’activité de vente au détail ralentissait, voire s’arrêtait totalement. Dans le même temps, celles qui ne l’ont pas fait se précipitent maintenant pour trouver une solution rapide, pouvant être implémentée immédiatement. S’il s’agit peut-être de la bonne approche pour survivre à la crise actuelle, ces entreprises vont inévitablement devoir revoir leur budget, reconstruire et financer davantage les investissements actuels, en plus de gérer les contraintes liées au fait d’avoir entre-temps opté pour des solutions intégrées « de dépannage » malheureusement peu adaptées.

Les options des plateformes logicielles de marketing sont devenues plus vastes et plus techniques, ajoutant une couche de complexité supplémentaire à une décision déjà difficile pour les décideurs du choix des solutions qui seront utilisées au cours des années à venir. Bien qu’il existe de nombreux exemples de défis marketing pouvant être relevés grâce à la technologie, deux d’entre eux se distinguent.

Le premier est le Big Data, qui a émergé de la nécessité de connaître et conserver autant d’informations que possible sur les clients. Celui-ci a conduit à la deuxième tendance, qui consiste à utiliser l’intelligence artificielle (IA) pour comprendre plus facilement et plus rapidement des volumes de données colossaux. Cependant, à l’heure où de nouvelles solutions plus complexes sont construites autour de ces technologies, il n’est pas facile de les maîtriser et d’évaluer leur viabilité. Il s’agit généralement de comparer leur valeur et leurs coûts.

Les priorités différentes entre directeur informatique et directeur marketing
Souvent, le coût total de possession (CTP) que représentent la gestion de la complexité, la maintenance et la dette technique des nouvelles plateformes peut devenir un véritable fardeau pour les entreprises. En réalité, selon Gartner, plus des trois quarts des organisations ont trouvé le processus d’achat d’une technologie complexe ou difficile. Mais est-ce vraiment surprenant ?

La mise en œuvre d’une solution technologique adaptée à l’entreprise est souvent difficile, en raison des différentes priorités des directeurs marketing et directeurs informatique. Si, pour le directeur marketing, la priorité est l’adoption la plus rapide possible des toutes dernières innovations dans le but de devancer la concurrence, cette nécessité doit correspondre à l’importance qu’accorde le directeur informatique au coût total de possession (CTP) à long terme. Le poids de ces choix est ce qui creuse un fossé entre ces décideurs, en créant le besoin de trouver plus rapidement un terrain d’entente.

Il est essentiel de les aligner afin qu’ils puissent choisir les options qui permettront, d’une part, au marketing d’exécuter la stratégie et d’atteindre les objectifs de l’entreprise et, d’autre part, de répondre aux exigences opérationnelles en matière de maintenance, de gouvernance et d’évitement des risques, qui sont prioritaires pour le directeur informatique. Pour assurer que les meilleures options sont sélectionnées pour l’entreprise, les priorités du directeur marketing doivent rejoindre celles du directeur informatique et inversement. Alors, comment y parvenir ?

Le directeur marketing doit être conscient de la dette technique, des points d’intégration et des architectures, tandis que le directeur informatique doit être attentif à la valeur métier et à l’impératif de rapidité des implémentations. Toutefois, cela signifie qu’ils doivent tous deux posséder une meilleure compréhension technique des domaines qui ne relèvent pas de leur travail. Alors, comment ces cadres parviennent-ils à la confluence de leurs objectifs et perspectives potentiellement opposés ? Comment choisissent-ils le bon logiciel dans cet environnement continuellement changeant, où de nouvelles technologies sont disponibles chaque jour ? La réponse est de travailler avec un conseiller technique de confiance.


 

Toutes les news

Espace service

La lettre d'information des professionnels de la VAD, du MD, de l'E-commerce et M-commerce